Le PCC mène par 3 points, mais peine à l’est du Manitoba

Download Release

Selon Allan Gregg, président de Harris/Décima : « Le vent semble avoir tourné pour le mieux pour les libéraux pendant l’été : l’écart qui les séparait des conservateurs a rétréci et n’est plus que de 3 points; ils sont pour ainsi dire à égalité avec les conservateurs en Ontario; ils ont fait des gains au Québec et, auprès de l’électorat masculin, l’écart qui les séparait des conservateurs a beaucoup diminué. Malheureusement pour eux, il semblerait qu’aucune de ces améliorations ne soit imputable au fait que les électeurs ont maintenant une impression positive du chef, Michael Ignatieff. En fait, alors que la cote de popularité (à savoir le pourcentage d’électeurs qui ont une impression favorable moins le pourcentage de ceux qui ont une impression défavorable) du chef conservateur, Stephen Harper, s’est légèrement améliorée – de -10 à -5 –, Michael Ignatieff est toujours loin derrière à -25, pratiquement stable depuis mai.

Une analyse en profondeur apporte d’encore moins bonnes nouvelles au chef libéral et démontre qu’il a été incapable d’entretenir une base d’électeurs loyale dans aucun des groupes démographiques et socio-économiques examinés. En fait, la cote de popularité de Michael Ignatieff est pire que celle de Stephen Harper dans tous les groupes analysés, sauf pour ce qui est des Québécois et des titulaires d’un diplôme d’études supérieures, mais même dans ces deux groupes, le chef libéral demeure en territoire négatif. Une faible majorité de partisans libéraux ont une impression favorable à l’égard de Michael Ignatieff, mais ici encore, à comparer ce pourcentage à celui des conservateurs qui ont une impression favorable de Stephen Harper (88 %), il appert que Michael Ignatieff ne parvient pas à galvaniser la base électorale de son parti comme le fait Stephen Harper. »

  • • À l’échelle nationale, les conservateurs détiennent une avance de trois points depuis les deux dernières semaines. Le Parti conservateur récolte 33 % des intentions de vote, le Parti libéral 30 %, le NPD 16 %, le Parti vert 10 % et le Bloc Québécois 9 %.
  • • Au Québec, le Bloc Québécois est en tête alors que le Parti libéral s’installe au deuxième rang. Dans cette province, le Bloc Québécois obtient 37 % des intentions de vote, suivi du Parti libéral (28 %), du Parti conservateur (15 %), du Parti vert (10 %) et du NPD (9 %).
  • • En Ontario, la course à deux est toujours aussi serrée. Dans cette province, le Parti libéral récolte 36 % des intentions de vote, le Parti conservateur 35 %, le NPD 18 % et le Parti vert 10 %.
  • En Colombie-Britannique, le Parti conservateur et le NPD se disputent la faveur populaire. Dans cette province, le Parti conservateur obtient 32 % des intentions de vote, suivi du NPD qui en obtient 30 %, du Parti libéral (21 %) et du Parti vert (15 %).
  • Le Parti conservateur domine toujours dans les Prairies.
    • Au Manitoba et en Saskatchewan, le Parti conservateur récolte 44 % des intentions de vote, suivi du Parti libéral (27 %), du NPD (21 %) et du Parti vert (7 %).
    • En Alberta, le Parti conservateur obtient 63 % des intentions de vote, le Parti libéral 18 %, le Parti vert 11 % et le NPD 6 %.
  • Le Parti libéral est maintenant bien en avance dans les provinces de l’Atlantique. Dans ces provinces, le Parti libéral récolte 45 % des intentions de vote, le Parti conservateur 28 %, le NPD 18 % et le Parti vert 9 %.
     
  • L’étude de suivi sur le leadership des chefs révèle également que les Canadiens continuent d’avoir une mauvaise impression du leadership de Michael Ignatieff et de Stephen Harper.
    • 44 % des gens voient Stephen Harper d’un bon œil et 49 %, d’un mauvais œil.
    • À peine 29 % des gens voient Michael Ignatieff d’un bon œil, alors que 54 % le voient d’un mauvais œil.
    • 51 % des gens voient Jack Layton d’un bon œil et 37 %, d’un mauvais œil.
    • 30 % des gens voient Elizabeth May d’un bon œil et 33 %, d’un mauvais œil.
    • Gilles Duceppe demeure très populaire au Québec. 61 % des gens le voient d’un bon œil et 29 %, d’un mauvais œil.