Hausse de la confiance des consommateurs canadiens

Télécharger

La confiance des consommateurs canadiens affiche une hausse en ce début d’année 2012. L’indice est maintenant de 75,3, alors qu’il était de 72,6 en novembre.

 

 

  • En tout, 25 % des Canadiens croient que leur situation financière sera meilleure l’année prochaine. En revanche, 15 % des répondants croient que leur situation financière personnelle sera pire l’année prochaine. Cette répartition demeure relativement inchangée depuis novembre, alors qu’elle était de 25 %-14 %.
  • À peine plus d’un Canadien sur dix (13 %) entrevoit une amélioration de la conjoncture économique au cours des douze prochains mois. En revanche, 22 % des Canadiens entrevoient une détérioration de la conjoncture économique au cours de la même période. Le pessimisme a diminué depuis novembre, quand 30 % des répondants entrevoyaient une détérioration à court terme.
  • Tout juste plus de quatre Canadiens sur dix (42 %) croient que l’économie canadienne s’améliorera au cours des 5 prochaines années, tandis que 45 % d’entre eux croient que cette période sera marquée par le chômage et la récession. Ces données n’ont presque pas bougé par rapport à novembre quand la répartition était de 42 %-46 %.
  • Tout juste plus de quatre répondants sur dix (43 %) croient que c’est actuellement un bon moment pour effectuer des achats importants. À l’échelle nationale, 38 % d’entre eux croient que c’est un mauvais moment pour faire de tels achats. La répartition était de 41 %-41 % en novembre.
  • Pour ce qui est de la perception que les gens ont de la dernière année, 16 % des répondants estiment que leur situation financière est meilleure cette année que l’année dernière, tandis que 24 % d’entre eux estiment qu’elle est pire.

Selon Doug Anderson, vice-président principal de Harris/Décima : « Bien que la confiance des consommateurs canadiens ait connu une légère hausse au cours du dernier trimestre, le rebond remarquable de la confiance des consommateurs américains fait en sorte que les deux pays entrevoient finalement l’avenir avec le même optimisme. Après que les Américains aient porté pendant des années un regard plus optimiste que les Canadiens sur l’avenir, la crise financière de 2008 a grugé la confiance des consommateurs des deux pays, mais a touché beaucoup plus durement la confiance des Américains. Ce trimestre semble marquer la fin de cette baisse. »

Selon Dave Ablett , directeur, Planification financière avancée au Groupe Investors : « Je me réjouis de la hausse de la confiance des consommateurs. Les Canadiens semblent faire confiance à l’économie canadienne et sont toujours en bonne position pour planifier, épargner et investir en vue de leur avenir. »

Les données de ce sondage ont été recueillies au moyen du téléVox, le sondage téléphonique omnibus national de Harris/Décima. La collecte de données s’est échelonnée sur deux semaines, du 16 au 26 février 2012, auprès d’un peu plus de 2 000 répondants. La marge d’erreur d’un échantillon de cette taille est de 2,2 %, 19 fois sur 20.