Une pluralité de répondants souhaitent que le financement accordé à la SRC demeure au niveau actuel

Télécharger

Dans le dernier sondage La Presse Canadienne-Harris/Décima, la population s’est prononcée sur le financement fédéral accordé à la Société Radio-Canada (SRC).

 

 

  • À l’échelle nationale, 46 % des répondants pensent que le financement accordé à la SRC devrait demeurer au niveau actuel. Les autres sont partagés entre l’augmentation et la diminution du financement. À peine plus d’un répondant sur cinq (22 %) pense que le financement devrait diminuer, dont 12 % qui pensent qu’il devrait être complètement aboli. Les autres (23 %) pensent que le financement accordé à la SRC devrait augmenter.
  • Les répondants qui souhaitent que le financement accordé à la SRC diminue, ou soit complètement aboli, sont plus susceptibles d’être des partisans du Parti conservateur, des hommes, d’être âgés de plus de 50 ans et d’être Albertains.
  • Les répondants des provinces de l’Atlantique, les partisans du Nouveau Parti démocratique et ceux dont le revenu du ménage est supérieur à 100 000 $ par année sont plus susceptibles de souhaiter que le financement accordé à la SRC augmente.

Chaque semaine, Harris/Décima sonde un peu plus de 1 000 Canadiens au moyen du téléVox, un sondage omnibus téléphonique effectué à l’échelle nationale. Les dernières données ont été recueillies du 27 au 31 octobre 2011. La marge d’erreur d’un échantillon de cette taille est de 3,1 %, 19 fois sur 20.