Bon nombre de Canadiens croient que les voyages en avion sont plus sécuritaires depuis le 11 septembre

Télécharger

Selon Doug Anderson, vice-président principal : « Alors que nous nous approchons du 10e anniversaire des attaques du 11 septembre, les Canadiens croient que les voyages en avion sont plus sécuritaires maintenant qu’avant les attaques. À une certaine époque, les attaques auraient pu créer une peur paralysante à long terme, mais les données laissent plutôt entendre que les mesures de sécurité adoptées depuis, ou peut-être la connaissance plus élevée des processus de sécurité en place, ont augmenté le sentiment de confiance dans le transport aérien. »

 

 

  • Près de quatre Canadiens sur dix croient que les voyages en avion sont plus sécuritaires maintenant qu’avant les attaques du 11 septembre. À l’échelle nationale, 37 % des répondants sont de cet avis, alors que la majorité (52 %) croit que les voyages en avion sont aussi sécuritaires maintenant qu’avant les attaques. À peine 7 % des répondants croient que les voyages en avion sont moins sécuritaires maintenant qu’il y a dix ans.
  • Les résidents du Québec et de l’Alberta sont les plus susceptibles de dire que les voyages en avion sont plus sécuritaires maintenant qu’avant les attaques, alors que sous l’angle des allégeances politiques, ce sont les partisans du Parti conservateur et du Nouveau Parti démocratique qui sont les plus susceptibles d’être de cet avis.
  • Les hommes, les jeunes Canadiens et les Canadiens de ménages à revenu élevé sont également plus susceptibles que les autres de croire que les voyages par avion sont plus sécuritaires.
  • 2 répondants sur 3 prennent l’avion aussi souvent maintenant qu’avant les attaques du 11 septembre. Dans l’ensemble, 65 % des répondants indiquent qu’ils prennent l’avion à peu près à la même fréquence qu’il y a dix ans. À peine plus d’un répondant sur dix (13 %) dit prendre plus souvent l’avion, tandis qu’environ le même pourcentage de répondants (12 %) prend l’avion moins souvent qu’avant les attaques.
  • Un répondant sur cinq croit que les terroristes qui ont participé aux attaques du 11 septembre sont entrés aux États-Unis par le Canada. À l’échelle nationale, 19 % des répondants sont de ces avis, alors que 47 % d’entre eux disent que les terroristes ne sont pas entrés aux États-Unis par le Canada. 34 % des répondants ne se sont pas prononcés sur la question. Ces données démontrent un changement depuis juillet 2009 alors que 29 % des répondants pensaient que les terroristes qui avaient participé aux attaques étaient entrés aux États-Unis par le Canada.
  • Les partisans du Parti conservateur, les résidents à l’est de l’Ontario et les répondants de 35 ans et plus sont les plus nombreux à affirmer que les terroristes sont entrés aux États-Unis par le Canada.
  • La majorité des répondants de l’Alberta et de la Colombie-Britannique, de même que la majorité des hommes, des partisans du Parti libéral et du NPD ainsi que des répondants dont le revenu annuel du ménage est supérieur à 100 000 $ croient que les terroristes ne sont pas entrés aux États-Unis par le Canada.

Chaque semaine, Harris/Décima sonde un peu plus de 1 000 Canadiens au moyen du téléVox, un sondage omnibus téléphonique effectué à l’échelle nationale. Les dernières données ont été recueillies du 18 au 22 août 2011. La marge d’erreur d’un échantillon de cette taille est de 3,1 %, 19 fois sur 20.